samedi 29 mai 2010

De la layette au sarouel

Momo, ma super nounou de quand j'étais petite, est la reine du tricot. Elle vient de m'offrir de la magnifique layette pour les premiers jours de Pépette. Deux petits pull , un blanc, un écru avec les chaussons assortis.
Ma maman se débrouille très bien aussi et a réalisé une très jolie brassière prune avec petite finition en crochet qui ira à ravir avec mes petits chaussons gris. Du coup, avec la laine alpaga qui me reste je confectionne un béguin assorti (j'espère qu'il sera fini à temps).
C'est Annie, une voisine de ma mémé qui a confectionné la dernier pull blanc avec la torsade au milieu.

Alors pour rendre hommage à ces 3 tricoteuses, j'ai fabriqué 3 mini sarouels pour aller avec la layette et privilégier le confort de miss bébé.















Des bavoirs pour nouveaux-nés

J'avais oublié que sur la liste de naissance, la maternité demande d'apporter des bavoirs pour nouveaux-nés ! Bah , j'en ai pas vraiment vu dans les boutiques et plus le temps de chercher.
Heureusement, mon amie Colombe m' en a prêté 2 de modèles différents et comme il me reste des chutes d'éponges, c'est parti pour une fabrication en série de minis bavoirs, colorés évidemment :-)

Alors, il y a un premier modèle avec une face en tissus et l'autre en éponge qui se ferme dans le cou (la prochaine fois je les ferai fermer sur le coté c'est sans doute plus confortable pour éviter que les petits cheveux de bébé se prennent dedans).





Le 2ème modèle est encore plus petit, en éponge avec un petit biais fleuri tout autour, s'attachant par un noeud dans le cou.


vendredi 28 mai 2010

Une table à langer sur mesure

L'arrivée d'un bébé a le gros avantage de nous obliger à ranger, trier, jeter pour faire de la place au futur nouvel occupant. Vous n'êtes pas sans savoir qu'un bébé a besoin de beaucoup de matériel de puériculture (soit dit en passant, on a découvert ce nouveau monde qu'est la puériculture et bien ça doit valoir le coup d'y travailler car vraiment les prix sont élevés !).
Bref, le challenge était de transformer notre chambre d'amis qui faisait également office de bureau avec l'informatique et de dressing pour moi, en chambre de bébé ... 9 mois seront bien nécessaire pour ce chantier !
Alors, on a réussi à caser le meuble de l'ordi dans le salon, décidé que nous ne recevrons plus d'amis désormais (non ! c'est trop nul ! heureusement on a encore le canapé lit ; bon ce sera beaucoup moins confort que le lit futon; mais bon, ce qui compte c'est la convivialité, n'est-ce pas ?). Par contre, mon énorme armoire remplie de fringues restera sur place, car les tentatives pour la déplacer comme nous l'avait suggéré Stef' ont quelque peu échouées.
Une fois rangée, la chambre parait encore petite, alors je me suis dit qu'une table à langer ne serait pas la bienvenue.
Une idée me vint à l'esprit en voyant ces 2 lavabos dans la salle de bain (qui sont franchement inutiles et à cause desquels nous ne pouvons pas avoir de lave-vaisselle dans la cuisine puisque la machine à laver n'entrant pas dans cette même salle de bain, les proprios l'ont installée dans la cuisine ! bref, vous l'aurez compris on est un peu en guerre contre ces lavabos jumeaux).
Du coup, j'ai demandé à mon papa chéri, très bricoleur (quand il veut bien quitter ces équins) de réaliser une table à langer sur mesure qui viendrait recouvrir et donc condamner momentanément, un des lavabos. Y a même tout un espace en dessous et un sur le coté pour ranger les couches et tous les produits de beauté de bébé. Astucieux :-)
Après plusieurs dessins et beaucoup de supplications pour le motiver, mon super papa (qui c'est le plus fort ???) a réalisé pile ce que je voulais et c'est vraiment joli, non ?
Bon, maintenant que la table à langer est installée, on se dit que finalement c'était pas mal 2 lavabos ;-) ...

Collection femme enceinte (2) et allaitement

Au plein cœur du printemps et des belles journées ensoleillées, il me fallait des petites tenues légères pour trainer et faire la belle sur ma terrasse.
J'ai donc confectionné un petit ensemble fraicheur, tout léger, très facile à faire : la jupe n'est autre qu'un rectangle avec un élastique à la taille (comme cela, je pourrai toujours la remettre même sans le bidon!) et le haut est tout simplement le même modèle que mon tablier de cuisine, avec de grandes poches devant pour imiter le kangourou ... la tenue a eu son petit succès ce week-end :-)


















(tissus acheté chez Natacha à Grenoble)

Aussi, mon chéri m'a offert une robe toute mignonnette de chez H et M, en coton bio, petit prix et très confortable. Seulement je me suis dit que pour en profiter pleinement cet été, il allait falloir l'adapter à la pratique de l'allaitement. Du coup, comme les vêtements d'allaitement sont peu sexy, assez chers et pas franchement mode, j'ai fait d'une pierre deux coups : j'ai bidouillé ma robe afin de pouvoir retirer juste les bretelles sans avoir à montrer mon anatomie intégrale à chaque fois que Pépette aura faim (pas sûr en effet que mon corps de" déesse" revienne de si tôt ! hum hum on perd la mémoire quand on est enceinte ;-) avais-je vraiment un corps de déesse avant ?!
J'ai donc coupé les bretelles, rajouter des rabats avec des boutonnières et cousu de très jolis boutons en pâte fimo achetés à la boutique "la Corde à linge", chouette vivier de créateurs grenoblois et des environs.

Pour customiser cette robe unie, j'ai fabriqué une ceinture en patchwork de tissus; voici un échantillon des chutes que j'avais dans mon atelier (sur une inspiration des créateurs PITI, anciennement Cendrillon).





mercredi 26 mai 2010

De nouvelles toiles



Avec Cathy, dans son atelier de cours de peinture, j'ai essayé de créer des personnages. C'est pas facile d'inventer et dessiner des bonshommes qui ne ressemblent pas à toutes les créations ou illustrations déjà existantes que j'adore ... voila un premier essai ! cela mérite encore réflexion et travail.

Mobile oiseaux

Le premier objet que j'ai fabriqué pour Pépette est un mobile en tissus.
J'ai trouvé le patron de l'oiseau sur internet à cette adresse: http://www.spoolsewing.com/blog/2008/05/16/bird-mobile/
Les oiseaux sont montés sur du bois flotté, ramassé à un barrage sur le Rhône.


Sous le regard plutôt curieux de notre minette Lili ;-)
Je tiens à faire une dédicace toute particulière à Michel qui a réalisé le montage du mobile, car j'avoue que là c'était trop technique ou scientifique pour moi ( trouver le bon équilibre des oiseaux à chaque étage, et bin c'est pas évident).

Stage de Raku

En septembre 2009, je me suis initiée au raku ! J'ai fabriqué 2 statuettes et quelques perles, en m'inspirant des illustrations de madame Mô !

Voici le déroulement de la technique :
1/ on travaille la terre et on sculpte l'objet désiré :


2/Après l'émaillage et le choix des couleurs, les objets vont dans un four à tres haute température. Pour placer les objets et surtout les ressortir une fois cuits, il est nécessaire d'avoir un sacré accoutrement : chiffon dans les cheveux et sur le visage, blouse, d'énormes gants et des habits en coton pour éviter toutes brulures ... ha coté look, c'est pas ça ;-)

3/ Après plusieurs heures de cuisson, il faut délicatement attraper les pièces dans le fond du four avec de grandes pinces (sans les casser, ce qui est la partie la plus stressante, car il faut faire vite vu la haute température dégagée) et hop on place les pièces dans des grands bain de sciures. Les bassines sont recouvertes de papiers journaux humides afin d'enfumer (noircir) les pièces et réaliser le fameux craquelage qui caractérise la poterie raku.


BOUHHHHHH ! 4/ Pour finir, les pièces sont plongées dans l'eau, le temps qu'elles refroidissent.
5/ Et elles sont nettoyées et polissées : voilà le résultat !

samedi 8 mai 2010

Stage papier chez Ideogramme

Pour mon dernier anniversaire, (cela va faire presque un an déjà),Mich' et Cécile m'ont offert un stage papier chez Idéogramme, une très belle boutique de Grenoble, spécialisée dans les beaux papiers.
Avec Cécile, nous avons suivi 2 séances de 2h (et quelques) avec Juliette, la créatrice. Nous nous sommes toutes les 2 lancées dans la fabrication d'un luminaire. L'idée est de réaliser un patchwork de papiers; ils sont tous si beaux que c'est le seul moyen de ne pas avoir à faire trop de choix. Cécile se lance même dans la création du pied de sa lampe en poterie (j'ai hâte de voir le résultat).
En attendant, je vous montre le mien de résultat, qui a été suspendu dans mon atelier (que je vous présenterai plus tard car en ce moment c'est vraiment le bazar dedans).


vendredi 7 mai 2010

Tricot : les petites bottes en alpaga (les intemporels pour bébé)

Monique apparemment n'arrête pas de tricoter de la layette pour notre Pépette, maman aussi, alors je me suis dit qu'il fallait aussi que je participe un peu. En plus, un séjour début avril en Normandie m'a laissé du temps pour le faire notamment dans le train (il fallait bien que je trouve une activité manuelle transportable; la machine à coudre n'étant pas des plus pratique).
J'ai donc choisi un modèle super simple (difficulté 1) pour commencer, trouvé dans les intemporels pour bébé.
Et bien, ce ne fut pas si simple !!!! il semblerait qu'il y ait plusieurs coquilles dans les explications. Alors, je vais tenter de vous expliquer les solutions que nous avons trouvé pour tricoter ce modèle, cela pourrait vous servir.

(laine achetée à la Fabrik, à Grenoble, chez mes copines !)

TUTO et correctif :
  1. Monter les 23 mailles (0-3 mois); tricoter le 1er rang.
  2. Au 2ème rang, commencez les augmentations ; pour se retrouver dans leurs explications avec maman, on a opté pour la solution suivante : 1m, 1aug, 9m, 1aug, 3m, 1aug, 9 m, 1aug, 1m : on obtient 23m +4 =27m.(c'est là que cela se complique)
  3. 3ème rang : idem avec 11m (au lieu de 9) = 31m
  4. 4ème rang : pas d'augmentation (soit toujours 31m)
  5. 5ème rang : 13m (au lieu de 11) = 35m
  6. 6ème rang : pas d'augmentation
  7. 7ème rang : 15m (au lieu de 13) = 39m
  8. Tricotez 5 rangs sur ces 39 mailles (certaines tricoteuses, sur des forums, proposent de tricoter uniquement 3 rangs, compte tenu du fait que nous ayons fait 3 fois des augmentations, au lieu de 2 comme indiqué, cela ne change pas grand chose).
  9. Puis viennent les diminutions pour tricoter le dessus de pied (nouvelle erreur) comme ceci : 15m (et non 14), 2m ensemble, 5m centrales, 2m ens., 15m.Vous obtenez 37m.
  10. Répétez 8 fois ces diminutions : on a ensuite donc 14m de chaque coté (= 35m), puis 13(=33m), puis 12 (=31m) etc... pour arriver à 8 mailles de chaque coté pour la dernière diminution (= 23m).
  11. Il n' y a pas de difficulté particulière pour la suite, on monte tout droit après avoir formé les trous pour le passage du ruban à l'aide de jeté.
voir aussi : www.citronille.fr/atelier.php

Tour de lit vintage

A défaut d'avoir son lit chez nous, Pépette aura un chouette lit vintage chez ses grands-parents. Merci à Michèle et à maman pour ce joli lit dans lequel ont déjà dormi nombreux petits enfants.
Pour l'occasion, j'ai donc confectionné, non sans mal, un tour de lit et une turbulette assortie, avec des broderies faites avec mes petites mimines (bon j'ai encore des progrès à faire coté broderie ...). Il me reste encore le drap housse à faire ... je réfléchis encore à la technique !



(les tissus ont été achetés au Marché St Pierre à Paris et chez Toto tissus)

Ha oui, finalement, j'ai réussi à fabriquer un drap housse pour le matelas (avec le même tissus rose à petits pois).

TUTO pour drap housse de matelas ovale :

Il suffit de poser le matelas à plat sur le tissus, dessiner le contour, rajouter en largeur l'équivalent de l'épaisseur du matelas plus les rabats du drap.
Faire ensuite un ourlet tout autour et glisser un élastique au niveau des 2 arrondis, froncer suffisamment pour que le drap housse épouse bien la forme du matelas et le tour est joué.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...